14 Janvier,
Arrivé à Split

Les yeux habités par 24h de voyage.
Ambiance ville erasmus - en bord de mer...
Rues pavées, avec beaucoup de bars à sandwich le long d'une promenade. Population classe moyenne et plus gros bateaux - ferrys, yachts - un peu de tout. Enfants bas âge capricieux sur un smartphone; Beaucoup de jeunes filles - filles à selfies, têtes en bas. 
(...) 
Premier verre. 
(...)

-
15 janvier, petit matin.
Départ de Split

Dans le bus côté mer; le soleil sur l’horizon, comme une vision vague de rêve qui s’efface, colore l’onde; comme un début, ou une fin d’été.
(Un vieil homme schizophrène parle à un de ses amis imaginaires dans la vitre, rit à ses blagues...
Les palmiers me ramènent aux images d’une vie passée...

(...)
(Des avancées de terre, dans cette eau qui paillette de mauvais souvenirs).
(...)
Depart pour Trebinje.
-

Départ de Bosnie, vers le Montenegro.

Le chauffeur me propose d’échanger mes sous restants de Bosnie pour avoir des Euros au Montenegro. Je comprend pas ce qu’il me veut, Il appelle à l’anglophone: une femme belle comme une sucette à la fraise, avec des faux ongles rose fuchsias, apparaît.
Bus démarre...
La fumée d’un village qui se réveille, s’accroche à une montagne, et les trainées d’avions dans la plainte bleue du ciel - et tout ça qui se reflète comme un monde parallèle dans l’eau sans vent du lac.

(...)

-

Transit: 3h d’attente: d’un bar à l’autre. 
Les télés changent, passent de programmes jeux d’argent à femmes à poil. Et vice versa.

-
(...)
Assis à un restaurant, face à l’eau et au soleil - qui me forcent à fermer les yeux en mangeant et en buvant; les verres de vin viennent à moi par la main d’un tavernier télépathe...
(...)

(...)
...Journée à boire.
16:00
Jour de pluie.
Assis en terrasse d'un restaurant.
Les centilitres s’accumulent.
Les voitures passent comme dans un sillon usé de 33 tours - la pluie aussi.. comme le craquement de poussières d'étoiles. Et le bar qui chante, «  Angela, Angela »…
17:00 / 18:00
Vranec fini: comme un premier amour...
Retour à l'hotel en tapis volant. 
(...)